AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

NEWBIE ϟ i need to change my rank


Samuel O. Dawson

ϟ MY PSEUDO : edelun.
ϟ MY MESSAGES : 20
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 21/06/2011


Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Empty
MessageSujet: Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel.   Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Icon_minitimeLun 27 Juin - 10:46

Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Tumblr_lk4mo4E93u1qb0spno1_500
CE QUE JE REDOUTAIS...
samuel o. dawson & gabriel l. e. embrey
Il faisait chaud. L’été n’était là que depuis peu, et pourtant, le thermomètre avait affiché plus de vingt cinq degrés toute la journée. C’en était presque étouffant. Le soleil déclinait à l’horizon, ses rayons disparaissant entre les collines. Le ciel s’était teinté de couleurs chatoyantes qui mêlaient le rouge, le violet, l’orange, le roux et pleins d’autres petites nuances.
La route défilait, longue et sans fin, monotone. Samuel avait les mains crispées sur son volant, ses jointures devenues blanches. Ses yeux fixaient loin devant, le soleil l’éblouissait. Peu importait, après tout. Il plissait cependant les yeux, afin que cela ne gêne pas sa conduite. Un silence de mort régnait dans la voiture : la radio n’était pas allumé, et Samuel était aussi fermé qu’une huître. Après tout, il aurait eu l’air idiot à parler à lui-même, non ? À cette pensée, un faible sourire flotta un court instant sur ses lèvres, puis son visage redevint tout aussi froid que quelques secondes plus tôt.
Après quelques minutes de conduite, il gara la voiture le long de la route puis en sortit. Il ferma l’habitacle à pied puis se tourna vers l’usine abandonnée et sale. Une ancienne fabrique de maïs, ou quelque chose comme cela. Un bon repère pour les fêtards ou les dealers. Mais là, il n’y avait personne. Le jeune homme se mit en marche, le gravier crissait sous ses pieds. Il avait les mains dans les poches et avançait avec froideur, cette froideur qui l’habitait depuis toujours. Il avait besoin d’être seul, pour ne plus penser à rien. Souffrir en silence, comme dirait certains. Mais si Samuel était ici, à Johnson Creek, c’était bien pour refaire sa vie. Repartir de zéro, laisser les vieux ennuis derrière lui. Il n’avait plus besoin d’eux à présent. Certes, ces derniers assombrissaient déjà le ciel sans nuages de Samuel. Il poussa un soupir puis regarda autour de lui ;
Les murs étaient tagués, sales. Tout était répugnant. Il y avait des bouteilles cassées, du vomi, des paquets de cigarettes… la liste était encore très longue. Une mine dégoûtée apparut sur le visage de Samuel. Il passa une main dans ses cheveux puis poursuivit sa route. Il s’assit ensuite sur un muret presque effondré. Son regard se porta au loin, il soupira de nouveau. Ses pensées dérivèrent vers l’Angleterre, sa ‘’terre natale’’, comme il avait coutume de dire. Il était étranger aux États-Unis, après tout.
Des bruits de pas, derrière lui. Il se redressa brusquement, s’arrachant à sa rêverie. Il fit volte-face et le vit. Il devait avoir à peu près son âge. Ses cheveux étaient roux et des tâches de rousseurs parsemaient son visage. Samuel crispa ses mâchoires, non pas lui. Il posa des yeux froids sur cet homme. Il ravivait des souvenirs bien trop douloureux. La cause de son malheur ! Il fronça un instant les sourcils. Ça ne pouvait être que lui. D’une voix presque suave, il dit ; « Gabriel, mon ami ! » Il n’avait jamais été autant dégoûté par quelqu’un. Jamais. Mais lui, Gabriel. Il dépassait les limites du dégoût, il était pire. Bien pire que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NEWBIE ϟ i need to change my rank


L. E. Gabriel Embrey

ϟ MY PSEUDO : benz.
ϟ MY MESSAGES : 12
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 15/06/2011


Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Empty
MessageSujet: Re: Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel.   Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Icon_minitimeMer 29 Juin - 11:38


Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Tumblr_lkwjx0ifm71qa02keo1_500

la nuit dernière.

Je vous attends, assis dans ce fauteuil confortable. Ramenant mes jambes contre mon torse, ma tête se pose sur mes genoux. Paisible, les minutes ainsi que les heures passent. Mon regard se porte sur l’extérieur ; à une vitesse folle, la nuit défile puis le jour. La nuit, le jour. Depuis combien de temps suis-je assis ? Haussant un sourcil, pourquoi ne pas vous chercher ? Je crie vos noms, vous ne répondez pas. Je suis tombé dans une obscurité angoissante, à force d’accélérer le pas. Je vous appelle, je suis seul. Un picotement surgit dans ma nuque. Incompris, ma main se pose sur celui-ci. Une seringue est plantée dans ma peau, je n’arrive à l’enlever. Elle me fait atrocement mal, j’ai envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. Un autre picotement ; dans mon bras. Une troisième douleur ; dans mon mollet. Je panique, je suffoque. Je tombe à terre, le corps tremblotant.

Un murmure se glisse dans mes oreilles, mon esprit ; à toi de nous rejoindre, Gaby. Pourquoi nous attendre alors, que tu sais que, nous sommes plus de ce monde ? Tu as beaucoup à faire, encore. Trop tôt, trop tard ? Les douleurs sont présentes en guise de punition. Elles te suivront toute ta vie. Toute ta vie, Gaby. Le murmure est devenu un violent cri. Au secours.

c’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre.
Mes mains tremblent, ma bouche devient sèche. Je suis obligé de m’aventurer dans un endroit que je ne connais guère. D’un pas rapide et chancelant, je m’approche du bâtiment. Je sais que celui-ci est réputé par son marché de produits illicites. Dans moins d’une heure, ma dose se promènera dans mon sang. Je goûterai, enfin, à mon plaisir personnel. Une large et haute porte s’offre à moi. Est-ce que je peux l’ouvrir, ou du moins, la pousser avec le peu d’énergie qui me reste ? Mes doigts se posent sur l’immense plaque devenue rouillée, je remarque qu’elle est entrouverte. Un sourire se dessine sur mes lèvres, quelle chance. Légèrement ouverte, quelqu’un se trouve à l’intérieur. Les doigts fortement croisés, j’espère qu’il s’agit d’un bon dealer. Titubant, j’entre. Mes yeux se perdent dans un décor des plus intrigants et sales ; De durs dessins ornent les murs, ainsi, que des bouteilles et autres lèchent le sol. Ma vision difforme par la manque arrive à repérer ces différents éléments répugnants. Je soupire, impassible par les lieux.

Un bruit. Une personne, elle se trouve face à moi. Plissant des yeux, j’essaye de distinguer son visage … en vain. J’approche de celle-ci, avec une légère hésitation. « Gabriel, mon ami ! » Cette voix, mes poils s’hérissent. Je la reconnaitrai entre mille. Il s’agissait de Samuel, du nouveau. Je ne peux m’empêcher de faire un sourire en coin. Un sourire qui montrait une haine permanente, tant de souvenirs. Le détournant, j’arrive à apercevoir un banc. Luttant contre mes envies, je prends place sur celui-ci, passant mes mains sur mon visage humide. « Ça me fait plaisir de savoir que tu me considères comme un ami … » Foutaises. De belles. « … Samuel. » Tout comme lui, j’éprouvais un certain dégoût à son égard. Mes yeux me brûlent, je les ferme en baissant la tête. Je ne savais que lui dire, je ne l’aimais pas. Je n’avais aucun compte à lui rendre, contrairement à lui. « Je suppose que tu es venu me chercher, hm ? Ma présence te manquait de trop, n’est-ce pas ? Je peux le comprendre. » Ironie. « Je peux le comprendre … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NEWBIE ϟ i need to change my rank


Samuel O. Dawson

ϟ MY PSEUDO : edelun.
ϟ MY MESSAGES : 20
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 21/06/2011


Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Empty
MessageSujet: Re: Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel.   Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Icon_minitimeJeu 30 Juin - 10:34

Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Tumblr_lezdqeuqmw1qcvxceo1_500

Il adorait le voir comme ça, d’une démarche hésitante, l’air perdu. On aurait dit qu’il avait maigri, tiens. C’était fortement possible. Physiquement il ressemblait à un soûlard qui avait passé sa nuit à boire, mais mentalement, Samuel savait que c’était bien autre chose. Dans le crâne de Gabriel, une motivation sans bornes le poussait à aller dans des endroits peu fréquentable. Tout ça pour quelque chose qui vous ruinait la vie et vous rongeait de l’intérieur en attendant votre mort avec une extrême patience. Samuel poussa un soupir et secoua la tête en le voyant. Pauvre homme !
« Ca me fait plaisir de voir que tu me considères comme un ami… Samuel. » Marmonna Gabriel. Rien qu’à le voir, il n’était pas en forme. Il titubait, à la quête de quelque chose de vital. Il n’y avait pas à chercher bien longtemps : ce quelque chose, c’était de la drogue. Puis il continua à parler, avec cette voix éraillée : « Je suppose que tu es venu me chercher, hm ? Ma présence te manquait de trop, n’est-ce pas ? Je peux le comprendre.. » Puis il répéta à nouveau. «  Je peux le comprendre. » Il y avait quelque chose de réciproque dans la relation entre Samuel et Gabriel. L’un comme l’autre désirait voir celui qu’il détestait plonger dans le gouffre. Tomber encore plus bas qu’il ne l’était déjà. Samuel passa une main dans ses cheveux, il fixait le rouquin en silence. Il descendit du muret et s’approcha lentement de Gabriel, le visage froid. Il ne laissait transparaître aucune expression du visage, sauf peut-être une pointe de dégoût, qui tordait les coins de sa bouche. Samuel se pencha, et se retrouva nez à nez avec celui qui avait ruiné sa vie avec une piqûre d’héroïne. Ses yeux noirs semblaient lancer des éclairs, en raison de la haine qu’il éprouvait. « Tu me fais tellement pitié.. Tu devrais arrêter ta consommation de stupéfiants, ça ne te réussi vraiment pas. » Sa voix était vibrante de mépris et de répulsion. Samuel recula de quelques pas, un air faussement désolé sur le visage. Dans ces moments là, il adorait jouer entre la franchise et l’hypocrisie. Il prenait un malin plaisir à se moquer de Gabriel. C’était tellement exaltant ! Il pourrait se venger, lui faire payer ses torts.. Une très bonne chose, oui..
Samuel aurait aimé éclater de rire en le voyant, mais seul un rictus moqueur ornait ses lèvres. Il ne fallait pas provoquer le roux avec trop de force, ça pourrait se retourner contre soi-même. Samuel ne voulait pas que la situation lui échappe, surtout pas maintenant. Il le fixait toujours de la même manière, comme si ses yeux voulaient sonder son âme. Et que d’un regard, il pourrait la corrompre pour accomplir son désir de vengeance. Mais malheureusement, ça n’était pas aussi simple ! Il se pencha de nouveau vers Gabriel. « Tu n’arrives plus à tenir debout ? Quel dommage. Tu veux peut-être que je t’aide à te relever ? » Samuel resta penché en avant, ce même rictus aux lèvres. Il avait les mains dans le dos, et il l’observait avec cette jubilation dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Empty
MessageSujet: Re: Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel.   Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce que je redoutais.. Samuel ♣ Gabriel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMING HOME AGAIN :: I WANT TO BE THE MASTER OF MY LIFE :: South Area :: Old Corn-
Sauter vers: