AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ezra & Riley → My life would suck with you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K. Riley Blackwood

NEWBIE ϟ i need to change my rank


K. Riley Blackwood

ϟ MY PSEUDO : BOWERBIRDS
ϟ MY MESSAGES : 223
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 25/04/2011


Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeMer 4 Mai - 16:53

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lk14ucKzVE1qamybzo1_500

Les rues de Johnson creek étaient déjà remplies à cette heure-ci, le soleil venait tout juste d’éclairer toutes les rues de la ville. Je finissais ma petite ronde que je faisais chaque matin, j’avais pris l’habitude de marcher dans les rues vers huit heures du matin. C’était peut être le simple fait de se sentir seule, ou peut être que j’essayais de renouer avec mon ancienne vie. Lorsque j’étais qu’une adolescente fragile et idiote, je ne pense pas non. Je bifurquai à droite dans une petite ruelle, quelques vieillards se trouvaient là, à débattre sur une dernière loi ou le dernier match de football américain. Ils étaient comme dans mes souvenirs, toujours aussi animés dans leur discussion. Ce qui m’arracha un petit sourire caché par mon petit chapeau blanc. Quelques gamins couraient déjà pour se rendre à l’école, dans quelques années ces mêmes enfants seront surement des ados à problèmes, ou comme moi pas populaire transparente aux yeux de tous. A force de me plonger dans mes souvenirs j’avais fini par dépasser mon épicerie. Parfois je me montrais trop nostalgique de mon passé foireux, la seule chose de bien que j’avais fait : ma rencontre avec Ezra, meilleur ami aujourd’hui à qui je dois cet épicerie. Au fond je ne le remercierai jamais assez, pourtant notre amitié aurait pu finir plusieurs fois. Mais, à croire que non rien ne pourra nous séparer. J’arrivai enfin devant le magasin, il y avait énormément de client et je voyais ma stagiaire courir à droite, à gauche, encore à droite. Certains clients commençaient à s’énerver, et rejeter leur impatience sur les pauvres petites épaules de mon employée. « Mademoiselle je vous attend depuis dix minutes. Votre patron devrait vous mettre à la porte ! » Je voyais dans le regard de Cristal, de la peur. Bon sang mais où était Ezra ? « Cristal prend une pause veux tu. Tant qu’à vous monsieur si vous êtes pressé rien ne vous retient.» L’homme rouspéta quelque chose d’inaudible avant de partir furibond. J’essayais de trouver Ezra du regard mais aucun signe de sa part, je pris quelque client avant de m’enfermer dans mon bureau. Je pris mon téléphone pour appeler le jeune homme qui ne répondait pas non plus au téléphone. C’était la panique aujourd’hui dans la boutique, je commençais à m’inquiéter pour lui. « Hey Riley ton personnel laisse à désirer aujourd’hui. » Il ne manquait plus que lui Finn ; mon frère protecteur. Il voulait plaisanter mais, je n’étais pas vraiment d’humeur. Ezra m’avait tout bonnement planté ce matin, ce n’était pas son genre d’ailleurs. « On en reparle quand tu auras ta propre affaire Finn. » Avais-je dis le ton légèrement irrité, il siffla et il savait déjà à cet instant qu’il ne devait pas me chercher. Il fourra ses mains dans ses poches avant de chercher quelque chose du regard. « Où est Ezra ? » « Tu vois si je le savais je t’aurai répondu. » « Je vois, tu n’as qu’à aller le chercher je m’occupe de tout. Fais-moi confiance.» « C’est ce qui me fait peur. » Finn me tendit mon chapeau et mon sac et m’expulsa de ma propre boutique, vu son regard je n’avais pas à discuter de sa décision. C’est fou ce qu’il pouvait m’énerver celui-là, je pris la direction du centre de Johnson Creek. Pendant le trajet des scénarios les uns plus farfelues que les autres, j’avais tendance à laisser mon imagination à prendre le dessus. […]

J’étais devant l’immeuble d’Ezra je fouillais dans mon sac pour chercher le double des clés. Je les avais oublié génial, impossible de rentrer pour savoir s’il était chez lui ou non. « Je peux vous aider mademoiselle ? » Je levai les yeux au ciel pour remercier dieu de m’avoir envoyé le concierge, je lui expliquai ma situation en inventant la moitié des choses. Mais, je n’avais pas le choix Ezra jouait aux abonnées absents je voulais en avoir le cœur net. Une fois devant sa porte le concierge me souhaita bonne chance, ce qui m’intrigua encore plus. Je n’avais fait que quelques pas dans l’appartement que déjà je sentais la colère surgir. Ses vêtements étaient éparpillés un peu partout dans son appartement avec ceux de la gente féminine. Finalement moi qui pensait qu’il était peut être blessé ou malade. Non monsieur passait du bon temps avec une autre. D’un pas décidé je me dirigeai vers sa chambre, prête pour mettre cette fille à la porte et tuer Ezra par la suite. « EZRA JAY PRESTON T’ES UN HOMME MORT….. Non mais, je rêve ! » J’avais l’impression de voir double d’un coup. Deux filles dans son lit, j’aurai préféré halluciner en ce moment précis. Je savais qu’Ezra aimer faire la fête, draguer mais là son comportement commençait à me saouler tout simplement. J’avais l’impression qu’il se détruisait avec ces filles, il méritait mieux que ça. Les deux filles me regardèrent de haut en bas, je ne les calculais même pas. Tout que je ressentais c’était de la colère tout simplement. « Vous deux vous ferriez mieux de partir et draguer d’autres mecs pour je ne sais combien d’argent. Tant qu’à toi Ezra je te jure tu es un homme mort. » Au début j’acceptais son comportement je fermais les yeux sur ces filles d’un soir mais, aujourd’hui je ne pouvais plus l’accepter. Je regardais ces pouffes partir comme si elles avaient gagné quelque chose, j’aurais aimé leur faire avaler leur sourire niais sur le visage. « Tu m’expliques ? Ou je dois attendre que monsieur daigne se rappeler qu’il a aussi une meilleure amie qu’il devait aider ce matin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ezra J. Preston

NEWBIE ϟ i need to change my rank


Ezra J. Preston

ϟ MY PSEUDO : sacha
ϟ MY MESSAGES : 104
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 30/04/2011
ϟ YEARS OLD : 28
ϟ I GIVE YOU MY HEART : Riley ? Jaimie ? Je suis perdu côté cœur !
ϟ WHEN I'M WORKING : Barman le soir, Producteur de musique dans la maison de disque de mon père et aide parfois Riley dans son épicerie à mes heures perdues.



Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeSam 7 Mai - 23:05

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lktq3fvk6w1qa1laco1_500

Je faisais un rêve absolument horrible. J'étais en train de me noyer dans une mare d'alcool. Des alcools bien différents. Bière, tequila, vin, vodka, cidre... Tout cela ensemble avait un goût absolument immonde. Quand j'essayais de nager jusqu'au bord de la mare, et que j'y arrivais, c'était pour y vomir mes tripes et tomber de nouveau dans la mare de boisson. Et je me noyais, me noyais... coulait, coulait... le liquide infecte entrait dans mes narines, dans ma bouche, m'empoisonnais totalement. Mais d'où ce cauchemar pouvait venir ? J'en faisait très rarement. Je fus soudainement secouer, quelque chose m'attrapa le bras et me sortis du marécage, me ramenant sur la rive et se mit à me frapper avec force. Bizarrement, je ne me débattais pas. Peut-être parce que j'étais totalement bourré ? Ou du moins dans mon rêve. Mes yeux s'ouvrirent petit à petit, lourd comme des enclumes. Sur moi, je sentais des petits coups, et ma tête me faisais incroyablement mal. Et la soirée de la veille m'étais totalement étrangère, inconnue. Qu'avais-je bien put faire ?

« EZRA JAY PRESTON T’ES UN HOMME MORT….. Non mais, je rêve ! » La voix perçante de Riley résonnait dans mon esprit, se répercutant dans mon crâne malade. Puis les coups cessèrent, mais j'entendais toujours la voix de la jeune femme marmonner. « Vous deux vous ferriez mieux de partir et draguer d’autres mecs pour je ne sais combien d’argent. Tant qu’à toi Ezra je te jure tu es un homme mort. » Elle s'était surement adresser au deux jeunes filles avec qui j'avais passer ma nuit dernière, je devais avouer que depuis qu'on avait faillit échanger un baiser, je trouvais que Riley réagissait d'une jalousie incompréhensible. A chaque fois qu'elle me voyais dans les bras d'une autre, elle ne pouvait s'empêcher de lâcher des petites remarques déplacés, mais ces temps-ci, sa jalousie s'était comme intensifier, pour sur, j'allais avoir droit a une nouvelle crise et pas une petite. « Tu m’expliques ? Ou je dois attendre que monsieur daigne se rappeler qu’il a aussi une meilleure amie qu’il devait aider ce matin » Je me frotta les yeux. Pendant tout le temps où elle m'avait frapper, je n'avais pas protesté, tout simplement parce que j'étais complètement crevé. Je fis le lien avec mon rêve et la soirée de la veille. Vu mon mal de crâne, c'était évident. Je m'étais prit une sacrée cuite. « Merde, Riley, tu pouvais pas me laisser dormir ! » Je lui lâcherais d'un air pompeux tout en le gratifiant d'un soupire qui aurait pu me faire passer pour méprisant si elle ne connaissait pas aussi bien. Je ne pouvais m’empêcher d'être désagréable quand on me dérangeais encore pire quand on me réveillais, même si il fallait avouer que sur le coup c'était moi le fautive. Une fois mes yeux bien ouverts, s'étant habitués a la lumière vive entrant dans ma chambre, je me redressa légèrement afin d'attraper l'un de mes oreillers et de lui envoyer en pleine tête « Ça va, Riley, je sais que tu peux pas vivre sans moi mais quand même... Non sérieux, je suis vraiment désolé mais je me suis pas réveiller, pardonne moi et vient donc te caler ici. » Je déclara en tâtant une place près de moi.


Dernière édition par Ezra J. Preston le Mar 7 Juin - 0:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
K. Riley Blackwood

NEWBIE ϟ i need to change my rank


K. Riley Blackwood

ϟ MY PSEUDO : BOWERBIRDS
ϟ MY MESSAGES : 223
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 25/04/2011


Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeDim 8 Mai - 15:58

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lk14ucKzVE1qamybzo1_500

Après ma petite crise je ne parvenais toujours pas à me calmer contre lui, c’est fou comment il pouvait m’énerver mais, dans les minutes qui suivent je l’adorais à nouveau. Mais ces derniers temps j’avais un peu de mal à l’adorer comme avant, ceci depuis le jour où nous allions nous embrasser. C’est idiot de bloquer comme ça sur une chose qui ne s’est produite. Moi-même je trouvais mon comportement beaucoup trop exagéré par moment. Mais il fallait avouer que c’était aussi en partie de sa faute, il passait son temps à ramener je ne sais quelle fille dans son lit. J’étais son amie je n’allais pas le laisser continuer ainsi, tôt ou tard il finira papa en un claquement doigt et mari sans qu’il n’ait eu le temps de dire « quoi ». J’essaie comme je le pouvais de l’aider mais, je dois bien dire que je passais plus mon temps à lui crier dessus au lieu de l’aider. On aurait même pu croire que j’étais jalouse, une idée bien ridicule quand on sait ce qui lie Ezra et moi. Une fois les deux jeunes parties je m’étais adossé à l’encadrement de la porte, en attendant que monsieur me donne une réponse valable pour que je ne le tue pas. Parfois je me demandais si Ezra se rendait compte de ce qu’il faisait ? Sûrement, mais cette vie semblait lui plaire il s’était passé quelque chose pendant mon absence. C’était la question qui valait un milliard de dollar, que personne ne gagnera. Ezra finit par bouger après mes monologues que j’avais crié, vu sa tête j’en déduisis qu’il avait fait la tournée des bars. Je le reconnaissais bien là il ne changera jamais ce mec ! Il commença à ronchonner il manquait plus que ça, il commençait vraiment à m’énerver même si je savais pertinemment qu’il était désagréable quand on le réveillait le matin ou n’importe quelle heure de la journée. Il l’avait bien cherché particulièrement ce matin. Je levai les yeux au ciel en vue de son comportement. « Non je ne pouvais pas te laisser dormir, désolée tu m’avais fait une promesse. » Je tenais toujours les miennes alors pourquoi pas lui ? Parfois il ne fallait pas demander l’impossible mais, je pensais que notre amitié aurait joué un effet dessus. Ezra ne renoncerait jamais à cette partie de lui, alors je devais m’y habituer.

Je sentis l’oreiller d’Ezra arriver en plein dans mon visage, je n’arrivais pas à croire qu’il est fait cela. A moi sa meilleure amie, je tirai une petite moue avant qu’il ne reprenne la parole. Genre je n’avais pas remarqué qu’il ne s’était pas réveillé ce matin. Pas besoin d’être un génie pour le comprendre, je devais me calmer un peu. Finir avec ses crises qui grand dieu ne rimait à rien, nous étions amis et les amis ne se font pas des crises de jalousies. Parfois je me laissai gagner par mes sentiments et résultat je devenais complètement folle de jalousie envers ses filles qui s’approchaient un peu trop de lui. Voila je l’avais déjà pardonné c’est fou avec lui je n’étais pas rancunière. Je le détestais juste pour ça un jour il finira par me rendre folle avec ces conneries débiles. Ezra me montra une place près de lui, il voulait que je vienne près de lui. J’hésitais quelques secondes avant de me diriger vers son lit, mais ce n’est pas pour autant que je m’installai près de lui. Je posai mes mains sur mes hanches. « Je peux très bien me passer de toi, je l’ai bien fait pendant sept ans que je sache. » Bien évidemment je ne voulais m’avouer vaincu aussi facilement, je préférais rester là debout. Je savais qu’à tout moment je finirai bien sur ce lit à ses côtés, à nous chamailler comme d’habitude mais pour le moment c’est loin d’être le cas. J’essayais de comprendre Ezra, parfois je le redécouvrais un peu plus. Il avait son lot de surprise cet homme. Je finis pas baisser les yeux ne sachant pas ce qui se passait dans sa tête, j’aurai aimé savoir mais personne n’en a la capacité. « Ne crois pas que tu vas t’en tirer comme ça en m’offrant une place près de toi. Plus le coup de l’oreiller tu es mal parti !» Dis-je avec un sourire moqueur, avant de lui envoyer un oreiller. Il trouverait un moyen bien un moyen pour se faire racheter ce petit coup bas. Depuis des années c’était comme ça entre nous, ce qui rendait notre amitié exceptionnel pour moi. Jamais je n’aurai pu trouver mieux comme meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Ezra J. Preston

NEWBIE ϟ i need to change my rank


Ezra J. Preston

ϟ MY PSEUDO : sacha
ϟ MY MESSAGES : 104
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 30/04/2011
ϟ YEARS OLD : 28
ϟ I GIVE YOU MY HEART : Riley ? Jaimie ? Je suis perdu côté cœur !
ϟ WHEN I'M WORKING : Barman le soir, Producteur de musique dans la maison de disque de mon père et aide parfois Riley dans son épicerie à mes heures perdues.



Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeDim 5 Juin - 23:49

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lktq3fvk6w1qa1laco1_500

Il fallait bien avouer que le changement de comportement de Riley ne m'avait pas échapper et ça devenait légèrement gonflant voir même un peu inquiétant. Je savais que j'étais injuste envers Riley, je ne supportais plus ces crises de jalousie alors que moi-même j'avais toujours était quelqu'un de très possessif envers elle. C’était donc un fait, j'étais injuste et envahissant mais avant tout cela partait d’un bon sentiment. Contrairement à moi, Riley n'avait jamais était de nature jalouse donc j'avais bien le droit de me poser des questions à son sujet. Au début, je ne trouvais pas ce changement soudain si déplaisant en faite j'aimais plutôt bien son petit côte jalouse, je trouvais ça mignon c'était comme une façon de me montrer qu'elle tenait à moi et qu'elle voulait que rien de mal ne m'arrive, j'étais bien loin de me douter que ces petites crises toute mignonne allait se transformer en machine capotage coup d'un soir. Il suffisait de peu à Riley pour faire fuir une fille ce qui avait le don de m'exaspérer, elle arrivait toujours à faire décamper ou à se débarrasser de mes conquêtes. Je ne savais pas vraiment ce qui avait pu engendre un tel comportement, parfois, je me demandais si tout n'était pas de ma faute après tout c'était moi qui avait tenter de l'embrasser, j'avais peut-être déclencher un truc qu'elle cachait au plus profond d'elle mais à chaque fois je me trouvais tellement stupide de penser une chose pareil. Après tout, elle s’inquiétait peut-être seulement pour moi, il fallait bien le dire depuis son retour je passais mon temps à coucher avec tout ce qui pouvait bien bouger, enfin, je n'avais pas tellement changer depuis l'époque du lycée, mes relations ne fessait déjà pas long feu à cette époque. Au premier abord rien d'alarmant mais dernière cette façade du gars qui a peur de l'engagement quelque chose de plus profond se cachait. Oui pendant la long absence de Riley dans ma vie, quelque chose s'était passer, une chose qui m'avait complétement réduit a néant. J'avais traverser une sale période, pendant laquelle j'avais remis toute ma vie en cause. La présence de Riley m'aurait était si précieuse, j'avais réellement besoin de ma meilleure amie mais après la période difficile qu'elle avait vécue, je ne voulais pas la faire revenir à Johnson Creek juste pour moi. En général on n'avait pas de secret l'un pour l'autre et je savais très bien qu'il me suffisait d'un simple coup de fil pour la faire rappliquer, je ne voulais juste pas passer pour le gros égoïste qui pensait qu'a son cul. J'avais vu la femme de ma vie partir sans me donner aucune explication, j'avais essayer de le surmonter mais rien n'y faisait, je n'arrivais juste pas à me la sortir de la tête, cela est très visible vu que je suis devenue un accro des relations d'un soir. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle je n'avais pas respecter ma parole envers Riley, ce qui en général ne se produisait que très rarement. « Non je ne pouvais pas te laisser dormir, désolée tu m’avais fait une promesse. » Comme chaque soir, j'étais sortie du coup le matin c'était dur le réveil. En général, je faisais mon possible pour me réveiller et arriver a temps à la boutique quand Riley avait besoin de moi, sauf que ce soir, j'avais dépasser la dose d'alcool limite que je me fixais d'habitude pour pouvoir avoir le courage de me lever. J'avais conscience que je me comporter comme un mauvais meilleur amie en ce moment, j'avais tendance à négliger Riley bien trop souvent, je détestais être dans ce genre de situation mais malheureusement ça m'arriver bien plus souvent que je le voudrais. « Je sais et encore désolé, j'aurais pas du promettre un truc que je prouvais pas tenir ! »

Je me redressa afin de me caler contre la tête du lit attendant toujours que Riley vienne prendre place près de moi mais apparemment elle en avait décider autrement ce qu'elle pouvait être chiante à toujours vouloir le dernier mot. Elle s'était à présent poster devant moi bien décider à ne pas s’asseoir. « Je peux très bien me passer de toi, je l’ai bien fait pendant sept ans que je sache. » Je la fixais du regard pour finalement laisser échapper un éclat de rire face à sa réplique. Pas que je la pensais incapable de vivre sans moi, bien au contraire, elle avait toujours était quelqu'un d’indépendant, mais j'adorais la charrier a ce sujet, parfois je l'admirais, elle avait toujours choisit la difficulté contrairement a moi qui avait toujours préférer la facilité, par exemple, elle avait tout quitter pour partir à l'aventure alors que moi j'étais rester bien sagement dans ce trou paumé pour reprendre la maison de disque de mon père, pas très risqué tout ça, je dois l'avouer. « Tu a peut-être vécue loin de moi pendant sept longs années mais n’empêche tu n'a fait que me harceler avec tes sms d'ailleurs mon blackberry en fait encore des cauchemars ! » Dis-je avec un sourire aux lèvres avant de recevoir à mon tour l'oreiller que je lui avait précédemment envoyer, mais j'y fit à peine attention, la seule chose qui m’intéresser pour le moment c'était de mettre la main sur mon blackberry avec pour idée lui montrer quelques messages qui méritait bien l'archivage. « Ne crois pas que tu vas t’en tirer comme ça en m’offrant une place près de toi. Plus le coup de l’oreiller tu es mal parti ! » Une fois l'avoir repérer sur ma table de chevet, je le pris en main sans perde de temps. « Ne parle pas trop vite, il y a des messages que tu devrais vraiment voir ! »


Dernière édition par Ezra J. Preston le Sam 25 Juin - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K. Riley Blackwood

NEWBIE ϟ i need to change my rank


K. Riley Blackwood

ϟ MY PSEUDO : BOWERBIRDS
ϟ MY MESSAGES : 223
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 25/04/2011


Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeVen 10 Juin - 14:45

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lk14ucKzVE1qamybzo1_500

Est-ce normal que je réagissais comme ça ? Certes je sentais que quelque chose entre lui et moi avait changé, mais parfois j’avais le droit d’être en désaccord avec mon meilleur ami non ? Or je sentais qu’autre chose s’était produit pendant ma longue absence. J’aurai du revenir bien plus tôt pour comprendre, c’est vrai qu’Ezra a toujours été un dragueur mais pas à ce point là. Il lui était arrivé quelque chose, assez important et grave pour qu’il ne m’appelle pas. J’aurai aimé être en mesure de l’aider mieux que maintenant, avec mes crises et ma manière d’envoyer ces nombreuses filles loin de lui. Mais je voulais juste le protéger, ma manière n’était surement pas la meilleure et je devais surement montrer le contraire en ce moment même. Je n’étais jamais vraiment douée pour aider les autres, j’arrivais souvent à résoudre quelques problèmes. Or avec Ezra j’avais l’impression de rajouter une couche à ses problèmes personnels. L’amitié est bien plus compliquée que je l’aurai cru, je me demande souvent si ce qui se passe maintenant, se saurait passer si j’étais restée auprès de lui. Voila que je me sentais coupable, j’aurai du me douter de quelque chose. Les hommes et leur non expression de leur sentiment, ils devraient changer tout ça. Aujourd’hui j’étais là je n’allais pas le laisser tomber de sitôt, certes on allait souvent se disputer mais je prendrais ce risque quoi qu’il arrive. Je tiens vraiment à lui -peut être plus que je ne le pense- je ne veux pas le perdre, il m’avait aidé quand j’avais besoin de lui à mon tour de lui tendre la main. Tout ceci allait commencer aujourd’hui, il avait trop abusé de l’alcool –bien plus que d’habitude- ce qui par conséquent il avait failli à sa promesse. Ezra se pardonna encore une fois de son comportement, au moins il reconnaissait sa faute. « Tu es pardonné sur ce point, je sais que tu veux bien faire et que tu fais des promesses pour m’aider…. C’est vraiment tout à ton honneur mais, tu sais je commence avoir l’habitude. » Avoir l’habitude de quoi ? Qu’il me laissait parfois pour compte ? J’avais disparu de sa vie pendant sept ans, je ne pouvais pas réclamer son attention. Il a sa vie et je devais m’adapter au mieux à son nouvelle vie. En essayant de l’aider du mieux que je pouvais, même si je n’aimais pas ses agissements. A moins que tout ceci signifie bien autre chose, j’agissais comme ça depuis la fois où il allait m’embrasser. Je ne sais pas si cet événement avait réveillé autre chose en moi, des sentiments que j’avais enfoui depuis des années. Je le saurai depuis non ?

Je le fixai il commencer à bouger dans son lit pour se mettre à l’aise, moi je restais là debout face à lui. Essayant comme d’habitude à avoir le dernier mot de cette discussion, je savais que tôt ou tard je finirai par céder à la tentation de le rejoindre pour l’embêter. Mais pour une fois j’essayais de lui tenir tête. J’aimais dire haut et fort que je tenais à mon indépendance, pour preuve pendant ces longues années j’avais réussi à ne pas revenir près d’Ezra et ni de mon frère. J’avais juste gardé contact avec eux pour être en quelque sorte près d’eux même si je me trouvais à l’autre bout du pays. D’ailleurs mon indépendance sembla faire rire le jeune homme ; je ne voyais pas pourquoi d’ailleurs. J’étais surprise qu’il rit de cette manière, c’était comme si je venais de dire une énormité. Je dois dire que là j’étais un peu perdue par son comportement. Moi ? Je l’avais harcelé ? Mais il raconte vraiment n’importe quoi, c’est fou ce qu’il pouvait exagérer la situation parfois. J’avoue que parfois j’avais envoyé des messages en grand nombre mais toujours dans la limite du raisonnable. « Tu racontes vraiment n’importe quoi, jamais je ne t’ai harcelé. » Dis-je un peu sur la défensive, il m’arrivait parfois aussi de ne pas admettre mes tords. Je n’aimais pas que les autres ont raisons quand j’ai tord comme tout le monde non ? Malgré mon coup d’oreiller Ezra semblait chercher quelque chose, pour me mettre la preuve de mon « harcèlement ». Quoi qu’il arrive je ne démordrais pas, même si je dois me résoudre à accepter la vérité. Ezra mit la main sur son Blackberry et commença à fouiller. Je n’arrivais pas à croire qu’il avait gardé les messages qu’on avait échangés pendant ses années. Mais, je devais réagir avant qu’il ne montre qu’il n’est raison. « Je suis sure que tu racontes n’importe quoi. Donne-moi ce téléphone.» Sachant comment était Ezra, jamais il me donnerait son téléphone il préférait me mettre sous le nez les fameux messages. Je levais les yeux au ciel avant de monter sur le lit, il avait réussi à me faire venir près de lui finalement. Je m’approchais de lui en tendant ma main vers son Blackberry. Mais il déplaçait rapidement sa main. Je devais réfléchir rapidement pour essayer de prendre ce fichu téléphone, mais il était déterminé pour me montrer ses messages. « Allez donne moi ce portable ! Je ferrai tout ce que tu veux.» Une chose que j’allais regretter bien évidemment, mais j’avais sorti cette phrase sans vraiment penser aux conséquences directes. Je ne sentais pas du tout mais pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Ezra J. Preston

NEWBIE ϟ i need to change my rank


Ezra J. Preston

ϟ MY PSEUDO : sacha
ϟ MY MESSAGES : 104
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 30/04/2011
ϟ YEARS OLD : 28
ϟ I GIVE YOU MY HEART : Riley ? Jaimie ? Je suis perdu côté cœur !
ϟ WHEN I'M WORKING : Barman le soir, Producteur de musique dans la maison de disque de mon père et aide parfois Riley dans son épicerie à mes heures perdues.



Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeLun 27 Juin - 13:46

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lktq3fvk6w1qa1laco1_500

Depuis le départ de Riley, des choses j'en avais traversé dans ma vie, sept ans c'était long et j'avais largement eu le temps de passer par un mariage, un départ, un divorce et une dépression. Ce mélange explosive avait fini par me transformer en véritable coureur de jupon. Multiplier des conquêtes féminines me permettais en quelque sorte de me sortir de la tête tout mes putains de problèmes. Séduire encore et toujours voilà la seule chose qui m'intéressait à présent, je ne voulais plus de relation sérieuse, c'était terminé pour moi ce genre d'histoire. En ce moment, le mot amour ne signifierai plus rien pour moi. Évidemment une femme se cachait derrière cette décision, oui, j'avais choisi d'abandonner l'amour, ça servait à quoi d'avoir connu l'amour pour à la fin se retrouver avec le cœur briser. À présent, je regrettais de m'être attaché à quelqu'un, je n'aurai jamais dû. Si j'avais su être assez fort pour résister au pouvoir de l'amour, au grand jamais, je me serais investie avec autant de passion dans notre histoire. Elle était la seule que je n'avais jamais aimé comme je l'avais fait et malgré ça, parfois je la détestais profondément, car il m'était impossible d'effacer la fois où elle m'avait fait mal. Le jour de son départ fut le jour le plus douloureux de ma vie, j'ai cru en crever tellement j'en souffrais. J'avais dû affronter une grosse dépression, j'avais même cru que jamais j'aurais la force de pourvoir remonter la pente un jour après ce qu'elle venait de m'affliger. C'était trop dur à supporter pour moi et pour couronner le tout pendant cette saleté de période, il n'y avait personne pour m'aider, j'étais seul au monde. Si je voulais m'en sortir, il n'y avait pas trente-six mile solution, je devais prendre sur moi et arrêter de me lamenter sur mon sort. Je ne pouvais pas rester infiniment enfermer dans mon appartement à broyer du noir, je devais me ressaisir avant qu'il ne soit réellement trop tard pour réagir. Peu importe comment je devais me secouer pour faire disparaitre la douleur que je pouvais ressentir et j'avais réussi peut être pas de la bonne façon, mais au moins cela avait fonctionné. La souffrance que je ressentais c'était en quelque sorte dissiper, bien sûr elle n'avait pas disparue du jour au lendemain, elle était enfouie au plus profond de moi et toutes ces relations d'un soir me permettaient de l'oublier. J'avais ce besoin d'enchainer les coups d'un soir c'était ma façon à moi de l'oublier. Je ne voulais pas que Riley gâche le seul remède que j'avais pu trouver contre la douleur, elle ne pouvait pas débarquer dans ma vie pour me demander une chose pareille, elle ne savait rien de ce que j'avais dû endurer pendant son absence. Elle allait devoir vivre au rythme de ma nouvelle vie sans broncher si elle voulait éviter les disputes entre nous. Je n'aimais pas me fâcher avec Riley, mais parfois, une bonne dispute était un bon moyen de remettre les compteurs à zéro. « Au moins tu sais à quoi t'attendre ! » Je voulais lui faire comprendre qu'elle allait devoir prendre l'habitude, car je ne changerais pas de comportement juste pour lui faire plaisir. J'avais vécu pendant une longue période loin d'elle et Riley devait comprendre que je n'étais pas à sa disposition, j'avais une vie en dehors d'elle et de son épicerie, je l'aimais profondément, mais l'époque du lycée ou j'accourais au moindre de ses problèmes était révolu.

« Nan, c'est la pure vérité, tu veux juste pas l'admettre. » Je devais avouer qu'en général je n'étais pas vraiment connue pour raconter des choses fiables, la plupart du temps tout ce qui pouvait sortir de ma bouche était du grand n'importe quoi. Je n'avais jamais été reconnue pour être quelqu'un de confiance sauf que cette fois-ci, j'avais la preuve de mes propos, elle ne pouvait pas me reprocher de raconter des conneries. Si je disais vraiment des absurdités Riley ne réagissait pas de cette façon, elle n'essayerait pas d'intercepté mon portable. Quand elle avait grimpé sur mon lit, j'avais affiché un sourire malicieux, j'avais finalement réussi à la faire céder à la tentation de me rejoindre. « Tu rêves ma petite, il est genre hors de question que je te le passe ! » Elle ne croyait tout de même pas que j'allais lui donner la preuve de son harcèlement aussi facilement. C'était mal me connaitre si elle pensait pouvoir me l'arracher avec un simple sourire. Pour la faire languir davantage, je lui secouais mon blackberry sous le nez avec un air moqueur. À ces dernières paroles, je m'étais arrêté net, elle venait de prononcer la phrase qu'elle allait certainement regretter. « C'est une proposition à ne pas laisser passer ! Je veux savoir si tu es capable de te passer de moi pendant toute une semaine ? » Je n'étais pas vraiment sérieux, mais j'adorais la taquiné, je ne pouvais pas m'en n'empêcher.

Revenir en haut Aller en bas
K. Riley Blackwood

NEWBIE ϟ i need to change my rank


K. Riley Blackwood

ϟ MY PSEUDO : BOWERBIRDS
ϟ MY MESSAGES : 223
ϟ IN JONHSON CREEK SINCE : 25/04/2011


Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitimeLun 4 Juil - 21:20

Ezra & Riley → My life would suck with you Tumblr_lk14ucKzVE1qamybzo1_500

Je n’aurais jamais cru qu’Ezra ferait un virage de cent quatre vingt degré dans sa vie, enfin il n’avait pas totalement changé mais il était devenu un de ces hommes ; que j’avais horreur de trainer avec. Or comme à chaque règle il y avait une exception, celle-ci était mon meilleur ami. Je n’avais pas a jugé de sa nouvelle vie, s’il était heureux comme ça. Je devrais être heureuse pour lui non ? Mais, je n’arrivais pas à l’être. Personne ne voudrait que son meilleur ami ne devienne comme ce qu’elle redoute le plus. Hormis que je devais faire ces efforts pour l’accepter tel qu’il est, au fond de lui je savais que l’ancien Ezra n’était pas loin. Je dois bien l’avouer que j’aimais cet Ezra là, et il me manque un peu. Or aujourd’hui je me suis faite à l’idée que je ne reverrai plus cette partie de sa personnalité. Pour une raison que j’ignore d’ailleurs, il ne m’avait jamais rien dit pendant sept ans. Il restait souvent très vague sur sa vie, alors qu’avant nous étions si proches. Certes on ne se racontait pas tout mais il y avait des choses qu’on partageait sans même que l’autre demande. Maintenant, j’ai l’impression –ce n’est peut être qu’une impression- que ce lien avait disparu entre nous deux. Je mettais montrer surement comme une pure égoïste, j’avais du penser à moi avant tout. Avant de penser à son malheur à lui, par ailleurs je ne demandais que ça l’aider, le comprendre. Mon égoïsme ainsi que mon départ avait du nous faire perdre ce lien. Je me sentais coupable de ces crises de jalousies que je lui faisais, j’ignorais pourquoi je me mettais dans un tel état d’ailleurs. Je réagissais comme ces filles bien trop possessives avec leur petit-ami. Alors qu’entre Ezra et moi c’était juste de l’amitié enfin je ne me suis jamais remis sur ma relation avec lui. Lorsque mon ami prononça cette phrase j’avais senti qu’il enfoncé encore plus le clou. Je devais quoi que j’en pense le laisser vivre sa vie, sans rien dire. Qu’il ne me fera pas plaisir, est-ce trop dur de comprendre que je voulais juste le protéger ? Même contre une chose que j’ignore, mais je voulais qu’il ne sente pas seul aujourd’hui. Je pense que j’étais arrivée trop tard ce qu’il avait du dissimuler le rongeait déjà beaucoup trop. Je ne m’étais jamais sentie comme cela, enfin si une fois. Impuissante devant une situation, je ne bronchai pas reconnaissant ma défaite devant sa nouvelle vie.

J’étais sur son lit peu fier de ce que je venais de faire, moi qui pensais pouvoir résister. Sur ce coup là il m’avait bien eu, Ezra avait toujours eu ce don de m’énerver sur cette chose. Mais c’est que j’aime le plus chez lui d’ailleurs étrange ? Peut être pas nous, en tant qu’être vivant sommes toujours attiré par ce qui est contraire à nous. C’était le cas avec lui, nous étions tellement différents ce qui nous a pas gêné pour devenir amis. Bref, or si Ezra n’avait pas appuyé sur une corde sensible je serai encore debout, à lui tenir tête devant cette idée saugrenue. J’avoue que je n’aimais pas avoir tord et le reconnaitre était une chose insupportable pour moi. Je venais de franchir la limite que je m’étais fixée depuis le départ. Mon comportement montrait bien que je lui donnai raison, parfois j’étais trop impulsive et inconsciente de mes gestes ou paroles. Le plus insupportable c’était surement le fait qu’il agite son téléphone, c’était tellement enfantin et presque marrant. Je voyais bien qu’il jubilait de plaisir devant ma mine de perdante. Il tenait la preuve de mon pseudo harcèlement que je ne voulais pas avouer. Vu que je n’étais pas loin de toucher le fond dans cette histoire, j’avais laissé échapper mal encontresèment une phrase que je regrettais déjà. Comme le dicton, il faut mieux tourner sept fois dans sa langue. Moi je préférais sortir des débilités je vais finir par toucher le fond avec mes conneries. Finalement la réponse d’Ezra n’était pas aussi catastrophique que je l’aurai pensé. Un sourire malicieux se dessina sur mon visage, laissant apparaitre quelques dents blanches. « J’arriverai sans problème mon petit, une semaine ce n’est rien. Je suis que je te manquerai. » J’avais dis cela avec une pointe d’amusement, je savais qu’il faisait cela pour me taquiner. Autant jouer au même jeu que lui après tout, je devais apprendre à le connaitre de nouveau. Même si je ne cautionne pas sa nouvelle vie. « Et si on rendait ceci plus intéressant ? » Dis-je avec un sourire de plus en malicieux, je savais qu’un pari rendrait la situation bien plus amusante. Ezra ne refuserait jamais une telle proposition, c’était dans la nature des mecs de toute façon. « Parce que je veux savoir ce que j’ai si je gagne. »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








Ezra & Riley → My life would suck with you Empty
MessageSujet: Re: Ezra & Riley → My life would suck with you   Ezra & Riley → My life would suck with you Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ezra & Riley → My life would suck with you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMING HOME AGAIN :: I WANT TO BE THE MASTER OF MY LIFE :: Center Area :: Sunset Street :: #A22 6 Ezra J. Preston-
Sauter vers: